Avancer chaque jour, découvrir les gens, leurs cultures, leurs modes de vies. Ne pas se laisser prendre par le quotidien, écouter, observer pour participer au lendemain. Séverine aime les gens et les bienfaits de la terre. Entre adrénaline et expériences, elle cultive chaque instant. Séverine Fraud : immersion en terre inconnue.

« J’apprécie de ne jamais faire la même chose, j’aime l’inconnu car il m’apprend beaucoup. »

Voyageuse en terre inconnue

Séverine a toujours voyagé, des premières colonies avec des activités et destinations différentes. Son premier envol solo a été à l’âge de 14 ans, direction Seattle. Ce fameux voyage estival, en immersion dans une famille américaine !

Séverine Fraud : immersion en terre inconnue« À 14 ans je découvre une famille américaine qui m’ouvre grand sa porte et son cœur. Je vis au quotidien comme eux, je connais peu l’anglais, accrochée les premiers jours à mon dictionnaire. Il est vite retourné dans ma valise tellement immergée que la langue américaine est vite devenue naturelle.

C’est à mon retour que j’ai compris que c’est cette vision humaine du voyage était pour moi primordiale. »

 

Elle parcourt ainsi le monde, seule, avec un billet d’avion, destination « Chez l’habitant ». Bien entendu, lorsque l’on part dans certains pays les rencontres sont extraordinaires, les phénomènes climatiques aussi ! Son assurance, beaucoup de chance aussi vont la pousser à aller toujours plus loin.

« Dans la plupart de mes voyages j’ai vécu les phénomènes climatiques typhon ou cyclone.

Au Vietnam en 2013, le typhon des philippines allait s’abattre sur Hué, ville située au centre du Vietnam, à 24h près, j’ai dû partir car tout le monde était évacué plus au sud. J’ai pris l’avion pour descendre plus au sud sur une île. L’hébergeur m’annonçait que nous devrions être touché la nuit. Le lendemain matin, rien, l’ile a été épargnée … Je me suis toujours dit que je dois être faite pour vivre ça !

 

Citoyenne du monde

C’est l’authenticité que recherche Séverine, rencontrer les habitants, leur vie, leur culture.

Le mot découverte prend alors tout son sens. J’utilise le mot Voyager pour décrire ses aventures mais le terme exact serait davantage « connexion », se connecter » aux autres, vivre avec les autres !

« VOYAGER en immersion toujours d’une manière différente en respectant l’authenticité des lieux, loin du tourisme de masse. (En train, en vélo, en bus) je n’ai pas testé encore l’auto-stop mais pourquoi pas ? Avant tout, j’ai besoin de rencontres et je n’ai pas peur de l’autrui. J’aime les gens.

Je ne me sens pas seule même à l’autre bout du monde car je considère les gens au même niveau que moi égal à égal. Une chose essentielle est que je me considère comme une citoyenne du monde. »

L’art de voyager

« J’organise peu ou pas les voyages. Je choisi la destination en fonction d’une culture qui m’attire et ensuite la destination.

Je réserve uniquement le billet d’avion, parfois les premières nuitées de préférence chez l’habitant. Je pioche des informations via les blogs de voyageurs autour du monde. Je pioche des informations sur des groupes Facebook de voyageurs mais ça c’est récent, avant je n’avais que quelques guides comme le routard ou Lonely planète.

Pas de carnet d’expédition.

J’établis une liste des endroits que je souhaite voir sur une carte, mais rien n’est figé, je laisse aussi faire l’improvisation du voyage. Je regarde le mode de transport plus ou moins que j’envisagerais.

Je veux prendre mon temps avant tout.

Car si un endroit doit me garder plus longtemps, je resterais quitte à en faire moins.

C’est ce qui fait de ces moments insolites. »

Séverine capte les moments, des centaines de photos de ces moments privilégiés. Des souvenirs humains plutôt que des souvenirs « touristiques ». Le concret, l’authenticité, le respect d’autrui, le partage sont ces valeurs. J’aime beaucoup lorsque Sévérine me parle de ses rencontres. Elle est passionnée et passionnante !

« Les photos c’est mon regard sur le voyage, des instants de voyages et de rencontres.  Comme un artiste fait sa peinture. »

 

Les rencontres de voyages

« A 41 ans je pars seule en Inde au Tamil Nadu tout près de Pondichéry.

Un départ un peu mouvementé avec une vie professionnelle plutôt conflictuelle.

Juste hâte de quitter la France ! Sans savoir ce qui m’attend.

Beaucoup de gens autour de moi sont inquiets car je suis une femme seule qui plus ai blonde !

Une expérience surprenante, je ne connais personne, je prends comme d’habitude juste un billet d’avion aller -retour et un taxi qui m’attend à l’aéroport de Chennai. Des hôtes remarquables m’ont tout de suite pris en charge ouvert leur vie, leur maison, partager des moments de visites en moto et tant d’autres rencontres improbables. »

« En inde, il faut un téléphone tout le temps. J’utilise souvent les moyens de locomotion local jusqu’à faire comme les indiens rouler en mobylette ou scooter avec une circulation plus que chaotique. J’allais régulièrement faire des soins naturels et je prenais mon scooter pour m’y rendre.

 Sur la route je suis tombée en panne sèche, parce que tout simplement là-bas on se fait voler son essence…

Imaginez une femme seule, européenne, blonde en panne au milieu d’une route en Inde !!

Je ne perds jamais mes moyens, je me suis mise à pousser mon scooter jusqu’à trouver de l’essence puisque je n’avais pas le choix. Le loueur que j’avais appelé m’a informé que l’essence se vole et qu’il fallait faire le plein. C’est tout, pas de dépannage…

En plein milieu de nulle part, j’entends mon prénom ! SEVERINE, SEVERINE !

Et là tu te dis : Qui me connait en Inde ?

C’était mon chauffeur de tuc-tuc qui m’a reconnu et m’a aidé à traverser la route pour aller chercher de l’essence !

À cet instant, je me dis que je ne suis jamais seule !… N’importe où dans le monde »

 

Le Tourisme passionnément

De cette passion est née une carrière dans le tourisme et l’événement. Bien évidemment ce n’est pas derrière un bureau que vous trouverez Sévérine, mais sur le terrain !

« En tant que consultante en Tourisme et événementiel, je privilégie le terrain, car j’aime l’échange en proposant mes services d’accompagnement de groupes individuels et professionnels. J’apporte aussi cette connaissance des destinations dans le choix et la sélection de lieu, de pays et de conception de projet et d’itinéraire.

Dans mes expériences de voyage, j’ai d’abord bien parcouru la France à la fois pour le travail et pour mes loisirs.

J’apprécie d’apporter du conseil aux professionnels étrangers pour les aider à organiser des nouveaux circuits en France hors des sentiers battus autant sur le corporate que loisirs et de préférence en circuit court dans une démarche durable. » 

Aujourd’hui le Tourisme est fortement touché, quel conseil donnerais-tu ?

« Pour garder la confiance que ce soit des particuliers, des entreprises ou des agences événementielles, je privilégierais les déplacements sur l’Europe et la France. En Europe certains pays sont encore craintifs de recevoir des français…

Les contraintes sanitaires sont compliquées à gérer par les prestataires et les clients attendent d’être rassuré de la part des destinations et des acteurs du Tourisme.

Il manque beaucoup de communication en ce sens, car les acteurs sont pris de court par le déconfinement.

Les acteurs du Tourisme sont livrés à eux même et doivent se débrouiller comme ils peuvent pour respecter les règles sanitaires. »

Voyages, expériences, respect d’autrui, force de caractère … Séverine est sincère, authentique, attachée au bien-être, au partage. Et Une grande curiosité !

« Celui qui va loin, c’est celui qui prend son temps… » Citation Vietnamienne 

« Le temps passe comme une flèche, prenons garde à ne pas gaspiller l’instant présent. » Citation ZEN 

Merci Sévérine !