Franche, directe, énergique, entière, Nathalie est ce petit bout de femme qui a tout d’une grande ! Communiquer le savoir-être d’une marque, faire émerger des concepts tant créatifs que porteurs de valeurs et d’émotions, est son art. Nathalie Hense : des mots de marque.

« Échoue, échoue encore, échoue mieux ». Cette phrase de Beckett, est une merveille, surtout dans notre culture occidentale qui y est si peu favorable. Ça commence à évoluer… Ce qu’on vit actuellement y contribuera peut-être encore…

J’aime beaucoup sa formulation : « vous voulez du contenu qui a du sens ». Produire le mot juste qui retiendra votre attention. Susciter de l’émotion demande de la culture et de la curiosité. Cela se nomme l’expérience, et pour le succès on y ajoute la passion.

Un métier passion

Nathalie Hense : des mots de Marque

 

« La passion est venue au fur et à mesure de mon expérience du métier, je n’ai pas de formation spécifiquement ‘’publicitaire’’.

J’ai commencé chez L’Oréal, j’ai décidé de les quitter avec la flamboyance due à mes vingt ans et quelques. J’ai atterri chez Publicis Conseil, sur de grands comptes féminins (Lancôme, Dim, Cacharel Parfums…). C’est là que ça a commencé, et je n’ai plus quitté le métier.

 

Chacune de ses créations commence ainsi : L’Acculturation ! Avec un grand ‘’A’’. S’imprégner. Culture de marque, environnement, tendances sociologiques du consommateur sur le secteur, concurrence… je ne commence rien sans ça, ça m’est simplement impossible : ma tête ne produirait rien 😉

Un métier pluriel

« De nature curieuse, il me faut de la diversité. De formes et de sujets. Savoir se frotter à n’importe quel sujet est inhérent à mon métier. C’est lassant de ne travailler qu’une seule forme d’expression. Pour moi passer du rédactionnel pur au concept créa ou à la plateforme stratégique, du script de film au print ou au social media c’est essentiel à l’agilité de l’esprit d’un créatif. Comme passer du b2c au b2b, d’un secteur d’activité à l’autre. Tout se nourrit. »

La liberté de créer dépend du client

« Parfois beaucoup, parfois beaucoup moins 😉 C’est propre au client, à l’agence, à la relation de confiance installée sur des projets précédents aussi. Parfois ton travail sert de working progress… le brief est ouvert, trop… ta vision va servir de tremplin au client pour s’approprier le sujet et l’emmener ailleurs. Le besoin de réappropriation est parfois très fort. »

La passion des mots

Nathalie est auteur jeunesse, petite enfance. Elle a publié Une petite heure perdue (Édition Motus), Marre du rose, (Édition Albin Michel), Exister ! (Édition Le Poisson Soluble)… et des nouvelles Quand je serai grand (collectif aux Éditions Funambules.

Vous pouvez la retrouver au mois de mai et juin en partenariat avec RTL, Albin Michel Jeunesse et ses auteurs (Marie-Aude Murail, Marie Darrieussecq, David Foenkinos, Fred Bernard, … et Nathalie Hense) avec le podcasts Marre de Rose ».

« Je suis fière d’y participer avec ‘’Marre du rose’’. Chaque auteur a enregistré la lecture de son album de chez lui, sous une couette transformée en studio d’enregistrement de fortune, et renonce à ses droits pour offrir aux enfants une bulle d’air, un échappement, et du rêve. »

Merci Nathalie pour tous ces mots de Marque