Marion crée avec le cœur. Une sensibilité touchante et porteuse pour tout ce qu’elle entreprend pour les autres. Depuis quelques mois elle conçoit des poufs de détente pour les personnels Hospitaliers. Reconnue dans le monde professionnel du luxe, elle conçoit les concepts des événements, scénographie les soirées… Marion Ott Gélot :  le regard du coeur

 

Marion : le regard du cœur

Créer pour les autres est la force de Marion. Artiste à part entière, maîtrisant les différents arts graphiques, plastiques, elle invente sans cesse. La période du confinement a été un nouveau tremplin de créativité : projets créatifs et éducatifs pour les enfants. Mais surtout un projet solidaire pour les hôpitaux. Ces réalisations sont empreintes d’empathie, de douceur.

Marion Ott Gilot« J’ai monté un projet solidaire de création et production de coussins de repos pour les soignants durant le confinement. Avec l’aide de mon frère et de partenaires (pour la fourniture de matériaux) j’ai fabriqué plus d’une quarantaine de poufs de détente que j’ai ensuite livrés dans plus de 25 hôpitaux d’Ile de France. Ces dons sont venus améliorer le confort des soignants et les retours ont été extrêmement enthousiastes.  Le confinement a donc été un moment propice pour me consacrer à des projets qui me tiennent à cœur. »

Un projet du cœur qui reflète tout à fait sa personnalité. Douce, tendre, de l’empathie, Marion pense aux autres avant de penser à elle. Elle crée au quotidien pour les autres, notamment pour les enfants. Et la douceur d’une maman répond aussi aux demandes de sa fille.

« Ma fille m’a réclamée un doudou flamant-rose licorne et je peins depuis plusieurs jours un abécédaire à l’aquarelle qui ne lui servira probablement jamais mais qui me permet de prendre quelques minutes pour moi chaque jours… »

Peu importe, elle veut faire plaisir. Elle apparaît tout en douceur devant vous, presque effacée. Mais ne vous méprenez pas, Marion a une force incroyable : elle a un des plus grands potentiels créatifs que j’ai rencontrés. Elle fait partie de ces artistes comme Patrice Lesot qui nous étonnent par leur modestie autant que leur génie.

Je suis fan de toi Marion, peu de personnes connaissent l’étendue de ton art, j’espère que ces quelques lignes permettront d’éveiller les agences ! Bien souvent comme Patrice tu es derrière des projets et productions monumentales.

 

La création : du luxe à l’international

Depuis plus de quinze ans maintenant Marion Ott Gélot s’épanouit dans les métiers de la création. Artiste accomplie et pluridisciplinaire elle excelle dans la création de concepts.

« J’ai travaillé pour des milieux très divers : du luxe à l’international aux projets sociaux au niveau local, des parcs d’attractions aux écoles, les publics et les challenges ne sont jamais les mêmes. »

« Lors de la Fashion Week de 2011 la Maison Emanuel Ungaro m’avait demandé de re-scénographier toute la boutique de Paris. Nous avons alors choisi de remettre en valeur plusieurs pièces anciennes de la collection, elles-mêmes photographiées par Peter Knapp. J’ai travaillé sur le thème des cabinets de curiosité et créé de magnifiques petites vitrines. Ce projet a été fantastique car la Maison Emanuel Ungaro m’a fait entièrement confiance et après quelques croquis pour échanger sur le projet, je me suis lancé dans une course folle aux objets incongrus, coquillages, cloches de verre qui sont devenus autant d’écrins dans cette merveilleuse boutique de l’Avenue Montaigne. Ce partenariat reste un très beau souvenir pour moi, tant pour les rencontres que le projet. »

« On m’a accordé un mois de travail à Dubaï pour scénographier et imaginer la mise en scène de la cérémonie officielle des quarante ans des Émirats Arabes Unis. Ce grand show qui a duré plusieurs heures et nécessité des centaines de danseurs a été le coup d’envoi des festivités. Le Zayed Sports Stadium d’Abu Dhabi contenait plus de 50 000 spectateurs.  J’ai particulièrement aimé ce projet car c’est le seul projet pour lequel j’ai imaginé le scénario du show, les décors, les costumes … avec quelques anecdotes rigolotes lors des présentations à son Altesse royale. » Chut, elle vous les racontera quand vous la rencontrerez !

 

Le luxe de la création

« Je travaille beaucoup « à l’ancienne », là où les designers d’espace, les scénographes et même plusieurs illustrateurs travaillent maintenant exclusivement sur ordinateur, pour moi, chaque projet commence avec un coup de crayon. J’aime le papier, l’aquarelle, la tâche d’eau et l’imprévu. La tablette graphique, les logiciels tels que photoshop, Illustrator ou sketchup ne sont pour moi que des outils comme les autres qui sont là pour améliorer, modifier, transformer mais en aucun cas pour élaborer un projet ou une image. Je suis quelqu’un de foncièrement manuelle et je continue d’ailleurs de peindre lorsque j’en ai le temps. Pour moi le luxe c’est ça… le luxe c’est d’avoir encore le temps de la création.

Je dessine beaucoup. Je fais partie de ces gens qui ont des carnets pour tout. Aquarelle, texte, croquis, listes… je fais également beaucoup de planches tendances, et je garde tout ! J’accumule beaucoup, ce qui peut parfois sembler ridicule mais bien souvent je reviens en arrière, reprends une idée, un croquis, développe les choses autrement. Les ébauches et les croquis les plus succincts laissent libre court à plusieurs interprétations qui peuvent être utiles lors du développement d’un projet. L’ordinateur vient ensuite en soutient à mon travail graphique. »

 

Merci de t’être confiée Marion

Florence de Rochefort/Florence Comdigitale _www.comemedias.com

Action visibilité Com e Medias